A new platform for fundamental & applied low background inter-Disciplinary Underground Science & Technology

Projet ANR–LINES (2008-2012)



Dans le cadre d'un consortium de recherche financé par l'ANR "LINES" de 2010-2012, et constitué d'équipes de recherche de Geosciences Montpellier, ESEO Angers, OSE Toulouse, IPG Paris et LSBB Rustrel, nous avons développé des sismomètres et des inclinomètres de très grande sensibilité basés sur des mesures interférométriques par laser.

Projet ANR–LINES (2008-2012),
Capteur de déplacement interférométrique optique Fabry-
Pérot sur un inclinomètre longue base.

L'inclinomètre longue base constitue aujourd'hui l'un des dispositifs permanents d'observation du LSBB


Mieux détecter les mouvements lents sur les failles



La mesure des petits mouvements terrestres non périodiques, nécessaire pour détecter d’éventuels précurseurs de phénomènes catastrophiques, requiert des mesures angulaires de l’ordre du nrad (équivalent à un déplacement de 1mm sur 1000 km). Une telle précision n’est réalisable que dans des conditions de mesure optimales. Tout d’abord, les instruments de mesure doivent être souterrains, pour limiter l’influence des effets atmosphériques et hydrologiques. Ensuite, le couplage des instruments avec le sol doit être stable à 1-100 nm. Enfin, les instruments eux mêmes doivent conserver une stabilité et une précision maximale sur plusieurs années. Pour ce faire, nous avons couplé des capteurs mécaniques simples et sensibles (sismomètre à ressort, inclinomètre hydrostatique, inclinomètre pendulaire) avec une mesure optique du déplacement de la masse mobile.